La cigarette électronique est-elle vraiment efficace ?

Nombreuses sont les personnes qui se demandent si la cigarette électronique est vraiment efficace pour arrêter de fumer. Même si en soi cette question est un paradoxe car la cigarette électronique n’est pas reconnue officiellement comme une méthode de sevrage tabagique, je pense personnellement qu’elle est d’une aide précieuse et d’une efficacité redoutable pour arrêter de fumer.

Je vous donne ici, comme à mon habitude, mon opinion personnelle sur l’efficacité de la cigarette électronique et les moyens d’en tirer profit dans votre lutte contre le tabac.

Choisir la bonne cigarette électronique

J’ai découvert la cigarette électronique il y a environ deux ans. Quand j’ai vu un ami avec son ecig me dire “c’est génial, j’ai arrêté la clope mais je continue à fumer” j’ai tenté d’en apprendre un peu plus et d'en acheter une.

L’erreur de base que j’ai faite, et que beaucoup de gens font aussi à en lire les forums, c’est de mettre jeté sur le premier modèle de cigarette électronique que j’ai pu trouver. Je me suis retrouvé avec une ecig inefficace, très chère et surtout pas bonne.

Une fois après avoir compris quoi acheter, les choses ont changées pour moi, j’adoptais enfin la cigarette électronique dans ma vie de tous les jours.

Mon conseil aujourd'hui serait d'éviter les modèles jetables qui ressemblent à une vraie cigarette (cigalike) car les cartouches sont pré-remplies et que ces e-cigarettes produisent très peu de vapeur et ne disposent que d'une très faible autonomie. (Le pack Deluxe Edition que j'ai conçu avec la boutique du Petit Vapoteur représente pour moi un excellent choix pour démarrer.)

Apprendre à l’utiliser

Au delà du fait qu’il faut apprendre à fumer la cigarette électronique (tirer doucement et plus longuement, attendre un peu entre les bouffées …), il faut également passer un peu de temps à en comprendre les rouages : apprendre à la nettoyer, à remplir les cartouches, à changer de résistances etc.

Car il faut dire qu’il y a souvent un truc qui ne va pas : ça fuit, le e-liquide est pas bon, le taux de nicotine est mal adapté, c’est dur à transporter, il faut recharger les batteries, enfin bref au début, c’est plein de défaut. Face à ces problèmes logistiques la motivation peut vite s'effriter, je vous recommande donc de bien vous renseigner avant. La cigarette électronique demande une certaine culture.

Le bon côté de cette période de déception a été au moins de ne pas fumer pendant mes heures de bricolage ecig et d’investir ma démarche avec un peu plus d’énergie. Et puis je pense que cela fait partie du jeu. Avant on s’achetait des briquets tempête, des étuis, des cendriers, maintenant on s’achète des atomiseurs, des e-liquides, … c’est juste différent.

Adopter la bonne attitude

Une fois que j’ai compris comment ça marchait, je m’y suis mis à fond. Je me suis préparé, un peu comme un sportif avant une compétition : “allez, celle là c’est la bonne, je suis super motivé”.

Cette attitude de gagnant, je l’ai vite abandonnée en fait. La pression que je me suis imposé et l’investissement mis dans la cigarette électronique n’ont pas fait le poids face à mes 18 années de tabac et j’ai littéralement abandonné. J’ai donc changé de stratégie.

Une de moins, c’est toujours ça de gagné

Après un retour ridicule sur mes 20 clopes par jour, j’y suis allé plus cool. Je me suis dit “si je peux remplacer au moins une cigarette par jour avec ma cigarette électronique, alors ce sera toujours ça de gagné”.

J’ai donc commencé par remplacer les cigarettes “inutiles” par quelques bouffées sur mon ecig. J’ai été surpris de voir à quel point la cigarette électronique pouvait remplacer mes vraies cigarettes. Sans forcé, sans me stresser, juste en y pensant un peu, j’ai réussi à baisser ma consommation de cigarettes de moitié, et ce en l’espace de quelques jours.

La belle partie de l’histoire c’est que cela n’a généré aucun stress chez moi et c’est chose étonnante car franchement on n’enlève pas 10 clopes comme ça dans la vie quotidienne d’un fumeur.

La mauvaise partie de l’histoire c’est que j’ai quand même continuer à fumer. Le fait d’utiliser la cigarette électronique a amélioré ma respiration, rendu mes dents plus blanches, m’a fait un peu oublié en quelques sortes le mauvais côté de la fumée. J’irai même jusqu’à dire que la cigarette électronique m’a fait apprécier mes vraies cigarettes, en leur donnant du sens. Bien ou pas, à vous de juger, mais après une journée à vapoter, la cigarette du soir en rentrant avait un goût incroyable.

Sans vraiment y penser, j’ai réduit ma consommation de cigarettes

Au bout de quelques mois, j’avais quand même réduit de 70% ma consommation de cigarettes. Travaillant dans un bureau j’ai arrêté de fumer au balcon, appréciant mon ecig devant l’écran, en réunion, bref partout où c’était possible. Mes collègues ont très bien réagi, depuis quelques uns (fumeurs) ont même commencé à vapoter.

J’étais débarrassé de la grosse majorité de mes cigarettes. Il ne me restait plus qu’à tuer les bonnes clopes, celles du soir, d’après les repas, et à trouver mieux.

J’ai fais mon dernier saut vers l'arrêt complet du tabac au bout de quelques mois en changeant régulièrement de e-liquides. Cela m’a permis d’apprécier ma cigarette électronique selon différent moment de la journée et de ne jamais m'en dégoûter.

Changer souvent de e-liquide

Le goût, je le rappelle, est déterminé en grande partie par le e-liquide que l’on met dans les recharges. Même si dans mes débuts j’ai très vite choisi des e-liquides réputés pour être de très bonne qualité, au bout d’un moment on fini toujours par s’en lasser. Alors contre l’ennui il faut varier.

Varier les plaisirs

Le plaisir de la cigarette électronique, au grand bonheur des boutiques, c’est de varier le matériel et les e-liquides. La fièvre acheteuse des vapoteurs n’est plus à démontrer, il suffit d’aller sur les forums et de lire des sujets “le nouveau truc machin vient de sortir” et tout le monde se rue pour savoir de quoi il s’agit.

Je vous conseillerai donc, en cas de rechute ou de démotivation, de ne pas hésiter à tester d’autres choses, aussi bien pour le matériel que pour les e-liquides. Cela m’a aidé en tous cas à rester concentré sur mon objectif et à trouver ce qu'il me fallait pour apprécier pleinement mon cigarette. Au fil du temps, la cigarette électronique devient un objet de plaisir et ne peut plus concurrencer avec le goût affreux du tabac. Le volume de vapeur que le matériel moderne permet de générer n'a rien à envier aux plus gros cigares cubains, croyez-moi.

Trouver le “saint e-liquide” qui vous fera détester les clopes

Comme expliqué dans un des mes articles, ma-cigarette.fr récolte maintenant les avis des vapoteurs sur les e-liquides, n’hésitez donc à parcourir les pages pour trouver le prochain e-liquide que vous allez gouter. Grâce aux avis des autres vapoteurs j’ai récemment découvert les e-liquides Halo et certains d’entre eux sont devenus mes préférés. Le site compte aujourd'hui plus d'un millier d'avis pour des centaines de e-liquides.

Conclusion

Oui la cigarette électronique a été dans mon cas très efficace mais m'a demandé un apprentissage et un certain état d’esprit, c'est la raison pour laquelle j'ai décidé d'écrire sur le sujet. Aujourd’hui je ne touche plus une cigarette, il y a eu des moments difficiles, peut être parce que j’avais fais le choix de ne vaper que des e-liquides à faible dosage en nicotine, c'est dur à dire. Mais les vapoteurs conseillent, en cas de crise de manque, de vaper un e-liquide à fort dosage nicotine, puis de revenir sur son dosage de croisière.

Dans tous les cas, si la cigarette électronique vous a donné une bonne impression au début, il n'y a aucune raison pour qu'elle ne puisse pas continuer à vous satisfaire. Tout est une question de configuration de matériel. Si vous pensez replonger dans le tabac, changer de matériel. La question financière est certes importante, mais à plus de 6 euros le paquet de cigarettes le calcul reste bien souvent en faveur de l'ecig, surtout sur le long terme.

Même si la cigarette électronique a été pour moi efficace, ne prenez pas mon discours pour argent comptant, et même si je pense que mon expérience est assez commune il ne s’agit que de la mienne. Si vous pouvez arrêter de fumer sans aucun substitut, alors faites-le et n'hésitez pas à consulter un tabacologue si besoin.

Rappelez-vous d'une chose importante : la cigarette électronique est une méthode de réduction des risques pour le fumeur, elle n'a de sens que si on la compare au tabac. Et le tabac, il n'y a rien de pire pour la santé, tous les professionnels de santé vous le diront.

Publié dans Communauté, Etudes sur la cigarette électronique, Témoignages ecigarette avec les tags , , , .
  • Franck

    C’est vrai que le goût est important, le hit aussi pour les vieux fumeurs dont je suis (42 ans de consommation de clopes). C’est aussi pour cela que dans ma consommation d’e-liquide, je privilégie les e-liquides au goût tabac. C’est également vrai que jusqu’à présent je n’ai pas encore trouvé de e-liquide goût tabac dont le goût soit vraiment proche de celui du tabac que je fumais. Mais il n’empêche, pour les meilleurs e-liquides d’après moi que j’utilise, le goût est largement aussi bon que celui du tabac que je consommais. Je viens de passer commande chez un fournisseur de e-liquide extrèmement bien achalandé (Toascana Mall pour ne pas le nommer), d’un e-liquide sensé avoir le même goût que ce tabac. J’attends mon colis mais à mon avis cela aura le goût… d’un e-liquide, ceux qui ont essayé le goût du “sahara” sensé ressembler fortement aux camel comprendront). Mais avec la e-cig, on a tout de même une grande similitude avec la clope, sans les dangers (sauf pathologies décrites à peu près partout, en tout cas sur tous les sites que j’ai consultés traitant de la e-cig, en ce cas il vaut mieux éviter). Depuis environ 3 semaines que je vape, et alors que j’étais un gros fumeur (à peu près comme toi) j’ai dû fumer une dizaine de clopes en tout, et 0 clope depuis 5 jours. Je vaperais néanmoins certainement beaucoup moins si la législation en matière de taux de nicotine n’était pas limitée à 20mg en France, je pense que je tirerais quelques lattes sur du 36mg et puis basta, alors que je “chain vape” entre 4 et 6ml / jour en ce moment, ce qui, je dois dire, a une certaine incidence sur mon sommeil (je pense aussi que passer à 0 clope pour moi est également générateur d’insomnie). Sinon, plus de toux, meilleure respiration, plus de mauvaises odeurs, et je peux vaper en présence de ceux qui n’appréciaient pas du tout la fumée. Donc pour moi, il n’y a pas photo et je compte bien continuer l’abstinence totale de tabac grâce à la e-cig!

    • La rédaction

      C’est un très bon témoignage que tu nous donnes là Frank. J’ajouterai que l’investissement psychologique joue un rôle aussi je trouve. J’ai acheté il y a quelques semaines le fameux livre de Robert Proctor (Golden hollocaust). De lire comment on s’est fait enfumé depuis tant d’années par du marketing de masse, des implications gouvernementales, scientifiques et militaires, ne fait que me renforcer dans ma démarche avec l’ecig. D’ailleurs Mr Proctor prédit le déclin des cigarettes dans leur mode de consommation actuel, on est en avance nous ! :)))

      • Franck

        Oui, comme tu dis, on est en avance! (si tu as lu mon post à propos de ma région) ;-)! J’espère que d’ici quelque temps la e-cig sera rentrée dans les moeurs, quelque soit sa forme soit dit en passant, cet été je commencerai avec les DC Tanks 3,5, et quand les gens seront bien habitués je pourrai passer aux 6ml ! :p

        ça parle de la e-cig, “Golden hollocaust”? si c’est de la science-fiction, regarde Orwell, il avait-t’y pas raison, lui non plus , hein? ;-)
        Pour le tabac, lorsque j’avais 15 ans on m’a opéré de l’appendicite dans une clinique, et une collègue de mon père m’avait offert une cartouches de camel ! Dans cette clinique, on avait du vin rouge midi et soir, et ça n’est pas si vieux, ça remonte à 1970! Les profs fumaient en classe, ça fumait partout en fait, et gamins, même avant de commencer à fumer on devait déjà être imprégnés! Autres temps, autres moeurs!

  • Franck

    J’ai failli poster sous ton dernier thread traitant de la carte des usines de cigarettes, mais je me suis dit que je n’allais pas faire un hors-sujet, voici ce que je mettais, et donc je vois plutôt ça ici sur ce thread ;)

    Dis-toi qu’il n’y a pas si longtemps tu étais fumeur toi-même. Mes amis fument encore, certains avaient arrêté mais ont recommencé en essayant de ne pas trop fumer, et la e-cigarette ne les attire pas, donc ils prônent plutôt la tempérance que l’abstinence. Je dévie un peu du sujet, qui par ailleurs est très intéressant, parce que tu as dit “je suis tombé ces derniers temps dans une haine contre les cigarettes. Je pense que ça fait partie un peu moi de mon sevrage, je développe avec mon ecigarette une véritable aversion pour le tabac.” ; moi aussi je trouve le goût de la clope infect depuis que je vape , et j’ai eu beau dire à ces amis qui sont encore fumeurs que les e-liquides ont bien meilleur goût et sont moins nocifs que les cigarettes qu’ils fument, pour eux je crois que cigarette = tabac = plante = naturel, alors que “propylene glycol”, “glycérine végétale” leur évoque instantanément le monde de la chimie. Comme mes potes sont plutôt écolos, tout comme moi, l’association naturel/bon et chimique/mauvais est installée dans leur esprit sufisamment fort pour qu’ils pensent que c’est moi qui fait une c.. bêtise en passant à l’e-cig. Quant aux symptômes de mon syndrome de sevrage, ils l’interprètent également comme une résultante négative de la cigarette électronique. Ah oui? tu perds le sommeil, mais ça n’est pas bon, ça!”… Je ne suis pas un bon ambassadeur de la e-cig, sans doute, peut-être le serai-je dans quelque temps, en attendant ils n’osent pas me dire carrément que je fais fausse route, mais je crois qu’ils le pensent fortement. Cela dit, en ce qui me concerne, je n’ai aucun doute que ce que je vapote est bien moins nocif que ce qu’ils fument encore, même à dose modérée (5 cigarettes par jour maxi, après avoir arrêté pendant 6 mois). J’ai donc décidé de ne pas faire de prosélytisme, et je ne les agresserai pas non plus en leur disant qu’ils se tuent avec leurs 5 clopes/jour, parce que là j’aurai droit à “tu inhales bien des produits chimiques, toi, et puis on sait pas encore ce que ça peut faire à l’organisme, il n’y a pas assez d’études là-dessus…” etc. en plus, comme je le disais, étant écolos mes amis n’aiment pas franchement tout ce qui est “tech”, électronique, etc, donc ça creuse encore le fossé. Certains me diraient bien : “tu n’as qu’à les orienter vers les mods méca”! j’attends de les recevoir, on verra bien! ;-)

    Il est tard ouhlala!

  • Dadou70s

    Bonjour. Voici mon 1er post sur ce site que je trouve assez instructif. En ce qui me concerne et après 26 ans à fumer du poison , voila que j ai découvert le e-cig depuis le 14 Février. C est mon fréro ainé qui me la fait découvrir et que je remercie au passage . Je fumais entre 10 & 15 Winston/jour pour passer immédiatement à 2/jour. J avoue quand meme que j ai eu la chance de démarrer avec les bons produits et donc je n ai pas acheté en néophyte les 1 ères fois grace a lui . Il a arreté la cigarette bien des années avant moi mais l envie lui est revenue récemment , comme quoi ces tueuses nous guettent toujours quelque part.Il s est donc pointé chez moi , m a offert 2 batteries KR et son chargeur ainsi que 2 cartos remplis de Prime 15 de chez Halo. C est du matos qu il utilisait très peu étant donné qu il est commercial et qu il vapote le plus souvent en voiture avec des Clearo Stardust branchés sur Allume-Cigare.
    “VAS Y ESSAIE” me dit il en posant la e-cig sur la table basse.
    Allez, c’est parti !! J appuie, (oh y a le bout orange comme une vraie :D ) ça crépite aussi (comme une vraie :D ) voila que j aspire cette fameuse vapeur…hummm que c est bon…y a du HIT (comme une vraie :D) . Ca ressemble à du Tabac et en bien meilleur dis donc…y a un gout de cacahuète grillée…c est gourmand…j aime… et toute cette fumée !!! Ah non Daniel , c est de la vapeur lol !
    Ensuite il m a expliqué le remplissage,charge,nettoyage de ce système. J ai donc fait ma 1ère commande en suivant ses conseils. Une fiole de Prime 15 de chez Halo et une boite de cartomiseurs. Donc , en ce qui me concerne, OUI la cigarette éléctronique est vraiment efficace , aujoud hui j ai arreté totalement la cigarette à cancer. On peut dire qu’ on remplace une addiction par une autre , mais pour le coup, la , c est vraiment du plaisir sans le poison qui va avec . Aujourd’hui je tourne sur 3 saveurs: Prime 15 (no1 dans mon coeur) et Tribeca de chez Halo (trés efficace si vous avez envie d une vraie blonde..qques taffes et l envie repart comme elle est venue) . Mon petit dernier est le Velvet Abricot que je me réserve le soir après le repas et que je recommande au passage , le tout en 11mg ,j essayerai de jongler avec du 6 mg dans le futur pour y venir progressivement.
    Si vous avez la chance de démarrer avec le bon matos pour ne pas étre depaysé ce sera un gros +. Ah j allais oublier..vous allez faire de sacrées économies…si si vous verrez..Parole d ex fumeur…

  • Didier

    Ben j’attaque ma troisième semaines sans tabac, j’étais à un paquet de chameau par jour, et aujourd’hui je n’ai plus l’envie de ma clope, l’eclop c’est aussi un apprentissage, ma prochaine étape c’est de baisser le taux de nicotine, je suis à 16mg actuellement, l’objectif étant de ne fumer que de l’eau, et j’espère un arrêt complet.
    Tout ça pour dire qu’aujourd’hui j’ai la sensation d’être plus léger, pas de prise de poids, meilleure respiration, un teint meilleur, l’impression que la peau de mon visage est moins flasque(bien que j’ai 52 ans) tout ça étant peut être d’ordre psychologique, mais pas “que”. Bref tout vas bien.

  • lala

    Si remplacer une addiction par une autre est la solution recherchée , alors oui la cigarette électronique est en ce sens très efficace!

    Les “vapoteurs” semblent oublier que la e-cig pourrait être bien plus dangereuse que la cigarette en elle même.

    • http://www.ma-cigarette.fr/ Ma Cigarette

      Bonjour, la solution recherchée est de réduire les risques liés au tabagisme en arrêtant de fumer du tabac.

  • moi et moi

    bonjour, même si les gens n’en ont rien a faire (lol) voici mon petit bilan perso :

    fumeur
    depuis presque 20 ans j’ai commencer le vapotage il y a 3 semaine
    environ,des la première journée je suis passer de 30 clopes par jour
    (environ) a 5 clope et j’ai ensuite passer une semaine a ne fumer qu’une
    clope le matin et une le soir et maintenant ..0 clope par jours, hier
    j’ai voulus finir un restant de tabac que j’avais chez moi et..des la
    première taf de cigarette..j’ai était écoeurer du gout, cigarette
    direction poubelle (et le tabac restant aussi)

    l’investissement
    financier est assez important le premier mois..achat de l’appareil (je
    conseil 2 appareil..comme ça quand ont recharge une batterie..ont en a
    toujours une seconde disponible) ,achat de matériel de rechange
    conseiller (mèches, clearo, ato, etc,etc) et surtout…l’achat de liquid
    qui peut vite revenir cher..pour rien..car un liquid a 5 euro (environ)
    si ont aime pas…ben 5 euro a la poubelle et faut en racheter un autre
    après en esperant accrocher ,etc,etc

    concernant les liquid…je
    me suis fier aux avis des gens pour l’achat de mes liquid et…je le
    regrette pour pas mal de choix car même si l’avis des personne peut
    aider…chaque personne ne ressent pas les gout de la même manière, même
    certain liquid très réputer m’ont simplement écoeurer, a ce jour je
    n’est pas encore trouver de liquid qui me convienne vraiment, les liquid
    “tabac” je les trouve trop sucré et aucun gout de tabac, les liquid
    fruité je les trouve trop sucré..+ un gout de bonbon que de “vrai” fruit
    bien
    souvent je mélange 2 liquid pour essayer de “couper” un gout trop fort
    (en sucre ou autre) mais j’ai du jeter certain liquid vraiment trop
    écoeurant pour moi

    le fait de varier les liquid est important,
    cela éviter de se lasser d’un liquid qu’ont apprécie, j’ai régulièrement
    2-3 clearomizeur avec plusieurs liquid différent dedans , selon le
    moment de la journée je passe d’un liquid a un autre et cela est très
    appréciable (meme si je n’est pas encore trouver de liquid “parfait”
    pour moi)

    actuellement je vapote des liquid de 16 a 11 mg en
    dosage de nicotine (suivant les “arome” des liquid leur dosage n’est pas
    souvent le même et le “hit” non plus), aucune sensation de gros manque (
    le manque est la avec les liquid aillant peut “d’impact” mais un peut
    “plus” de vapotage atténue ce manque), je commence a redécouvrir de
    nouvelle sensation de gouts avec la nourriture et j’ai moins d’odeur de
    tabac froid chez moi (vêtement ,etc,etc)

    donc pour moi…y a pas
    photo, vive la cigarette électronique ! même si l’addiction a la
    cigarette est remplacer par l’addiction a la cigarette électronique (ont
    garde le geste, les sensations ,etc,etc) mais perso entre deux maux, je
    choisis le moindre.

    une dernière chose…attention aux site vendant des contre facon de matériel certifier !

    quand
    j’ai acheter mon pack eGo , il contenais 2 batterie eGo C Twist + 2
    clearo CE6…les clearo était des copie de clearo type Vision ,je ne dit
    pas que les contre facon = de la merde mais il se peut qu’il y est une
    incompatibilité si vous “mixer” des accessoire certifier avec des
    accessoire contre fait

    de plus choisissez bien sur quel site vous acheter votre cigarette électronique
    (si vous l’acheter sur le net évidement) , beaucoup de site vendent des
    pack ou autre mais ne propose pas d’accessoire de rechange, bien
    souvent parce-qu’il sagit en partie de matériel contrefait et de ce fait
    reussir a se procurer du matériel de rechange peut être assez difficile, pour ma part je n’achète que du matériel certifier Vision sur un site ou tout est dispo (appareil ET accessoire)

  • Richard Roe

    Si ça peut servir, tant mieux…

    Avant d’aborder le thème de la cigarette électronique, voici très rapidement mon parcours. J’ai 54 ans, je fume depuis l’âge de 17 ans, et j’en suis arrivé ces derniers années à environ 40 cigarettes quotidiennes. Évidemment j’ai tenté à de nombreuses reprises d’arrêter, parfois sans trop y croire, d’autres avec le plus grand sérieux, mais toujours sans succès. 40 cigarettes par jour cela fait à peu près 390 euros par mois, un budget important, mais quand on est « accro », même à 10 euros le paquet ça ne changerait rien sauf à rogner sur les autres dépenses du ménage.

    Bref, depuis des années mon premier et dernier geste de la journée consiste à allumer une cigarette. Après chaque café, une cigarette. Après chaque aliment ingéré une cigarette. A chaque appel téléphonique une cigarette. Pas question de sortir de chez moi sans avoir au moins 10 cigarettes dans mon paquet et hors de question de me retrouver un samedi soir ou avant un jour férié sans 4 ou 5 paquets d’avance. J’arrête là les exemples, tout ça est bien connu des gros fumeurs. J’ajouterai cependant que je suis en télétravail depuis plus de 10 ans, donc pas d’interdiction de fumer chez moi… Au fil des années, dans l’espoir de me tuer un peu moins vite, j’ai changé de marque de cigarettes pour baisser peu à peu le taux de nicotine jusqu’à fumer des « Philip Morris One » qui délivrent 0.1 mg de nicotine, 1 mg de goudron et 2 mg de monoxyde de carbone.

    Quand la cigarette électronique a commencé à faire parler d’elle je n’y ai prêté aucune attention. Vapoter, pour moi c’était fumer de l’air. Et puis il y a quelques jours j’ai décidé de tester. Une
    recherche rapide sur Internet pour trouver un revendeur près de chez moi et j’achète son seul produit disponible : un kit « Nhoss » à 45 euros, une recharge de 20 ml à 11 mg à 10 euros et, par sécurité, 5 paquets de « Philip Morris One » !

    Nous étions alors le 17 juillet 2013. 10 jours plus tard, au lieu de 20 paquets fumés, je terminais seulement mon cinquième paquet de « Philip Morris One ». Je fume d’une manière complètement différente. Ma première vraie cigarette n’arrive plus que 2 ou 3 heures après mon lever, toutes les cigarettes automatiques du café, téléphone, Internet, nourriture, etc. sont remplacées par quelques
    vapotages. Je ne lutte pas comme un damné pour baisser ma consommation, je ne suis pas devenu invivable pour les autres, je sens moins mauvais (selon ma femme), et mon budget clopes a fondu.

    La guerre contre le tabac n’est pas gagnée pour autant, mais la cigarette électronique me fait remporter facilement certaines batailles, alors que toutes mes tentatives antérieures ont été de véritables tortures.

    Sans entrer dans les détails techniques, voire scientifiques de la cigarette électronique, voici quelques constatations :

    Même si je fume encore de vraies cigarettes, la cigarette électronique comble très bien l’envie de fumer. Je pense d’ailleurs baisser le taux de nicotine, 11 mg c’est inutilement trop fort. Je craignais
    d’être en manque de nicotine, mais c’est le contraire qui se produit. Il m’arrive même de tousser en vapotant.

    La manière de vapoter et la manière de fumer n’ont rien à voir. Évidemment la force du « hit » est bien moindre avec une cigarette électronique et il m’arrive de vapoter 15 ou 20 fois de suite, mais
    d’autres fois 5 ou 6 inspirations suffisent à combler le besoin. Au lieu d’une aspiration forte et courte comme avec la cigarette, le vapotage est plus long et moins prononcé. La cigarette électronique
    permet aussi de se contenter de quelques taffes, alors qu’une fois allumée, une vraie cigarette se fume toujours jusqu’au bout, même quand on n’en a plus envie.

    Je ne me couche plus avec cette impression horrible d’avoir les poumons qui débordent de nicotine, je respire mieux, le tout sans chercher à ne plus fumer.

    Je reste évidemment un fumeur, mais la cigarette électronique procure des bénéfices là où toutes les campagnes anti-tabac et toutes les augmentations ont lamentablement échoué. La cigarette électronique casse les automatismes qui nous font attraper une cigarette le plus souvent sans même y avoir pensé. Avec la cigarette électronique une main est monopolisée pour fumer, le poids de la cigarette électronique nous rappelle son existence et il n’est pas question de la tenir entre ses lèvres ni même entre ses dents.

    10 jours de cigarettes électroniques sont bien entendu insuffisants pour tirer des conclusions. Il me reste par exemple à savoir combien de temps va durer la batterie. Si je dois dépenser 45 euros par mois c’est à prendre en compte. Je pense qu’une recharge de e-liquide à 10 euros devrait me durer en moyenne 20 jours. Ainsi, financièrement, au pire, ça devrait me coûter par mois : 45 (cigarette
    électronique) + (10 + 5) (1,5 flacon de e-liquide) + 100 (15 paquets de vraies cigarettes) = 160 euros. Comparé aux 390 en vraies cigarettes, c’est plus de la moitié d’économisé, sans effort ni torture.

    Devant ce «succès», je me suis pris en jeu et j’ai rangé mes cigarettes dans un tiroir pour ne plus les avoir à portée de mains. Par exemple, en écrivant ce message, j’aurais facilement fumé 5 ou 6 cigarettes, sauf que là, toutes les pulsions ont été remplacées par 4 ou 5 vapotages qui ont suffit à faire passer l’envie.

    Depuis hier je compte les vraies cigarettes en précisant les heures : 1. 10h00 ; 2. 11h45, 3. 13h00, etc. Je m’interdit désormais de fumer une vraie cigarette après un café, un yaourt, un morceau de
    pain, etc. tous ces moments « dangereux » sont remplacés par quelques vapotages… toujours sans effort et sans aucune impression de manque.

    Les discussions scientifiques et politiques ne m’intéressent pas vraiment. Je sais bien que des centaines de milliards d’euros sont en jeu pour les cigarettiers et qu’ils n’hésiteront pas une seconde à payer médecins, professeurs et études pour « démontrer » que la cigarette électronique est plus mauvaise que la vraie cigarette ou totalement inefficace. Je sais aussi que la manne des taxes sur les cigarettes (et tous les emplois qui dépendent de la fabrication et de la vente de cigarettes), sont des enjeux très importants. Je comprends aussi que les laboratoires n’ont aucun intérêt à mettre sur le marché un produit pour véritablement arrêter de fumer. Pourquoi se contenteraient-ils de vendre un
    produit une seule fois, alors que les patchs, les gommes, et tous ces « médicaments » peu concluants leurs rapportent des milliers de fois plus ? Autant leur demander de se tirer une balle dans le pied. Je trouve ridicule les précautions de Marisol Touraine (ministre des Affaires sociales et de la Santé). Croire que la cigarette électronique pourrait être « incitative » démontre sa méconnaissance totale du tabac. Je ne dis pas que la cigarette électronique est un produit miracle, par contre elle me
    semble être moins nocive et moins « piégeuse » que la vraie cigarette. Tous les e-liquide ne contiennent pas de nicotine et si les mineurs (la cible de Marisol Touraine), pouvaient éviter le tabac grâce à la cigarette électronique nous ne pourrions que nous en féliciter.

    Pour ma part, j’ignore si je suis sur le chemin pour arrêter de fumer. Par contre je peux affirmer que je suis passé de 40 cigarettes à 10, en 10 jours, sans souffrir ! La cigarette électronique supprime complètement cette lutte terrible contre chaque envie de fumer. Je ne suis pas en train de compter les minutes qui me sépare de la prochaine cigarette. Je ne me lance pas dans de savants calculs sur les écarts entre chaque cigarette, dans l’espoir de ne pas fumer une ou deux cigarettes de plus que la veille. En fait, je ne suis pas en train d’essayer d’arrêter de fumer ; je change simplement mes habitudes, je baisse ma consommation, et il me semble que c’est un bon chemin…

    Nous sommes le 30 juillet 2013, il est 13h30, j’ai fumé 2 cigarettes depuis ce matin, je n’ai même pas vapoté la moitié du e-liquide de ma cigarette électronique, je n’ai pas envie de fumer…

    • http://www.ma-cigarette.fr/ Ma Cigarette

      Voici un excellent témoignage. Merci Richard pour avoir partagé votre expérience. Elle est très représentative, cette transition douce qui peut se faire est si vraie, j’ai moi même vécu la même chose et je le remarque autour de moi.

      Encore hier, je buvais quelques verres avec un ami, gros fumeur de 53 ans, il a mis une semaine à finalement prendre une ecig à la bouche (après de longues discussions ensemble sur le produit). Je l’ai vu, sans qu’il s’en rende véritablement compte, éliminer 70% de ses cigarettes alors que nous étions toujours en train de parler. Au bout de quelques heures à vapoter, il s’est arrêté quelques instants, a marqué une pause pour me dire : “c’est vrai que c’est agréable ce truc, et je n’ai même pas envie d’en fumer une vraie. C’est incroyable”.

  • Daniel Alarcón

    bonsoir,je veux decrocher car par les temps qui courent, ca commence et cela va empirer à me couter “3 tetes et 2 bras” et vu le tarif de la chirurgie esthetique, pardon, reparatrice, pour ma part, faut que je fasse 1 choix , et ,le bon. Merci de vos conseils

  • Annso

    Bonjour et merci pour ce blog et ces commentaires fort intéressants pour moi. J’ai acheté hier mon kit cigarettes électroniques sur un site de Ventes privées, je ne l’ai donc pas encore reçu. Quelques recharges en goût étaient proposées, j’ai pris goût tabac avec nicotine, je m’aperçois maintenant que le dosage correspond à des cigarettes light. J’essaierai de m’en accomoder pour l’instant mais Ma question est : est-ce que toutes les recharges sont compatibles avec toutes les cigarettes électroniques ? Vu que j’ai acheté une e-cigarette sur internet, comment trouver les recharges adaptées ? Et question sante: peut-on vapoter à tout va ? Comment se rendre compte de ce qu’on “fume” en vapotant ? Peut-être comprendrais-je mieux quand je l’aurai, mais ça me pose finalement bcp question…Et comment nettoyer aussi cette cigarette électronique ?
    Merci à vous

  • Didier Lefebvre

    Bonjour à tous !
    Merci pour cet article intéressant. J’aimerais à mon tour apporter mon témoignage sur la E-cigarette.
    Je fume depuis mes 17 ans et à l’aube de la cinquantaine, j’envisage depuis plusieurs années l’arrêt complet du tabac. J’ai essayé des tas de méthodes, le patch, les nicorettes, le Zyban…. j’ai lu des tas de livres, des ta